La transmission, une priorité

Rencontres

La transmission, une priorité

Rencontres
Rémi et Frédéric sont associés depuis 10 ans maintenant : Rémi a repris l’exploitation familiale puis construit un bâtiment fonctionnel en entravé au début des années 90. Frédéric qui a été « vacher de remplacement » embauché par le service de remplacement de la Savoie a pu découvrir des systèmes d’exploitation très différents avant de décider de s’installer avec Rémi en 2011.
Gaec De La Grolle 09 04 2021 18

La transmission une priorité pour les 2 associés du Gaec de la Grolle

Perché à 1300 m d’altitude, sur la commune de Montaimont, l’exploitation est située à l’entrée du hameau de La Perrière, qui ne compte que 15 habitants à l’année !!! Quelques résidences secondaires viennent animer le hameau aux beaux jours.

46 vaches de race Abondance et quelques Tarines sont regroupés dans le bâtiment ainsi que leur progéniture : presque autant de veaux tarins que d’abondance. Frédéric a un petit faible pour la Tarine !!!

Toutes savourent le bon foin réalisé en grande partie en vrac autour du village de Montaimont et quelques balles rondes en bas dans la vallée à La Chambre. Mais ce qu’elles aiment par-dessus tout c’est le regain : cette seconde coupe qui est plus feuillu et moins grossière que la première coupe. Vous les verrez toutes mettre la tête sous le foin pour aller d’abord chercher les petites feuilles, fleurs et graines qui sont tombés des tiges. Par ces gestes de tête elles éloignent souvent le foin ce qui nécessite de le repousser régulièrement. Comme dirait Frédéric : « si les vaches te regardent quand tu leur mets le foin au lieu d’avoir la tête dedans c’est que le foin n’est pas très appétant ».

Rémi et Frédéric se sont côtoyés plus régulièrement cet hiver : habituellement Rémi est double actif et moniteur de ski à l’ESF de la station voisine de St François Longchamp. Frédéric a apprécié la présence plus régulière cet hiver de Rémi sur l’exploitation. Ils sont à jour sur les travaux de l’exploitation : épandage, entretien, nettoyage, hersage… Il se sent d’ailleurs moins fatigué que d’habitude à la même époque.

On pourrait même dire que Rémi est triple-actif : il est également le président de la Coopérative Laitière de la Chambre où leur lait est livré chaque matin et transformé en fromage Beaufort. Et cela depuis 27 ans !!!

Aujourd’hui, ils doivent trouver quelqu’un pour succéder à Rémi… Il aurait d’ailleurs pu prétendre à la retraite dès le 1er janvier 2021. Des contacts sont en cours avec un conseiller de la Chambre d’Agriculture qui anime le Répertoire Départ Installation (RDI).

La transmission ne se fera pas du jour au lendemain : quand Frédéric s’est installé en 2011 il a passé 9 mois aux côtés de Rémi : il faut voir si les caractères s’accordent et surtout si la personne s’acclimate à l’environnement qui l’entoure.

Frédéric saura sans nul doute accueillir son futur associé comme il l’a été, lui, il y a 10 ans. Il a en tête des projets à étudier et à développer avec son futur associé : un agrandissement de bâtiment pour le passer en stabulation libre et ainsi pouvoir récupérer l’ensemble du troupeau toute l’année. Si vous êtes intéressés n’hésitez pas à vous signaler, nous vous mettrons en relation avec Rémi et Frédéric.