Instant Beaufort à l'alpage des Halles

Instants Beaufort
Sous un ciel bleu éclatant, face au Mont Blanc, Pierre et Véronique SIMON nous accueillent à l’alpage des Halles.

C’est à 1800m d’altitude, au cœur du domaine skiable des Saisies, que pâture leur troupeau. Trois exploitations, dont le GAEC de Pierre et Véronique, forment un cheptel de 90 vaches, tarines et abondances. Avec le troupeau, 10 chevaux sont en pension pour manger ce que les vaches n’aiment pas.

Pendant la période estivale, le lait de ce groupement pastoral est descendu chaque jour, matin et soir, à la Coopérative laitière du Beaufortain pour produire le Beaufort d’été.

Pierre travaille sur l’alpage des Halles depuis 25 ans. Il a vu grandir la station et y travaille l’hiver en double activité, pour la sécurité des pistes.

Il est primordial d’exploiter l’alpage pour entretenir les pistes de ski. Mais il faut tout de même concilier les différents usages. Entre les activités de la station et l’agropastoralisme, les concertations sont indispensables pour maintenir les deux activités en montagne, été comme hiver.

Cyrielle, de la Société d’Economie Alpestre, nous apporte aussi des points techniques sur la gestion de l’alpage, notamment celle l’eau. L’eau est essentielle, surtout lorsque l'on sait qu’une vache en boit 100L chaque jour !  Et sans eau, pas de lait et pas de fameux fromage Beaufort.

Pierre nous fait visiter l’alpage et nous conte son quotidien. Nous faisons un tour d’horizon, le Mont Blanc en ligne de mire, avant de redescendre déguster une barre de fromage Beaufort et verre de vin ou de jus de la Cave de Cruet.