Yvon Bochet

Agriculteur, GAEC du Biolley de Roselend, Villard sur Doron, Beaufortain.

Yvon Bochet est agriculteur dans le Beaufortain en Gaec avec son frère Nicolas : le Gaec du Biolley de Roselend à Villard sur Doron. Il savait déjà à l’âge de 19 ans que sa vie serait celle de l’alpage, dans la lignée de ses pères, au point de convaincre le banquier de lui prêter la somme nécessaire pour acheter 130 hectares de montagne sur les plus belles pentes du Beaufortain. Ses professeurs se sont exclamés qu’un élève pareil devait absolument faire des études supérieures, mais… « Ma première saison, j’avais 11 ans, raconte-t-il, je suis monté quinze jours avec mon père. Et je n’ai plus arrêté depuis. J’en suis à ma 44 e et je n’ai jamais douté de ce choix. »

Comme Maxime Viallet, avant lui président de l’Union des Producteurs de Beaufort et de la coopérative de Beaufort, il a dix idées à la seconde. Comme Gilbert Viallet, successeur de Maxime et troisième président de la coopérative, il se soucie de la bonne gestion. Comme Bernard Pellicier, auquel il a succédé à la présidence de l’Union des Producteurs de Beaufort en 2008 et du Syndicat de Défense du Beaufort en 2010, il développe son action avec ténacité et constance. Il a enfin repris une bonne partie des engagements et des mandats nationaux assumés par les représentants des organisations du Beaufort depuis une vingtaine d’années, dans la foulée de l’action de Bernard Pellicier.

Le président est un homme charismatique. Et qui n’aime pas perdre son temps. Dans les bureaux de l’interprofession du Beaufort à Albertville ou à la coopérative de Beaufort, qu’il préside depuis 2008, il répète sans cesse à ses collaborateurs « la bonne décision, c’est celle que vous prenez ». L’autre principe est aussi net : « si je ne vous ai pas répondu dans les 24 heures, c’est oui. »

Extrait du portrait publié dans le livre « Le Beaufort, Réinventer le fruit commun » aux éditions Libel déc.2016