Photos

Jeudi 9 août 2018

Olympiades à l'alpage

Alpage Mont Lachat - Crest-Voland

Alors que les alpages souffrent depuis le printemps de la sécheresse, la journée de jeudi a commencé à rééquilibrer le bilan hydrométrique. Que d'eau, Raymond, que d'eau !

Le petit groupe des plus courageux est parti de l'Office du tourisme de Crest-Voland à pied, direction le lac du Mont Lachat. Certaines vaches de Fabrice et Magda étaient tellement pressées de nous accueillir qu'elles étaient sorties du parc pour venir à notre rencontre.

Les autres troupeaux croisés en chemin sont l'occasion de présenter les Tarentaise et les Abondance qui donnent le lait pour le Beaufort, de parler du rôle du Beaufort dans le maintien de l'agriculture de montagne, d'expliquer l'autonomie fourragère exigée, de jeter un œil sur la chaîne des Aravis...

Tout cela n'est rien face à la récompense suprême : la dégustation du prince des gruyères, accompagné des ses amis jus de pomme et vin de Cruet !

La tente sert de refuge face au déluge, et c'est à regret que l'on annulera les épreuves sportives prévues.

A la place, un quizz sur la Savoie et le Beaufort par l'animateur de l'Office du tourisme et le Colporteur des alpages permet de départager les familles qui repartiront avec des saucissons, des tours de cou Beaufort ou des lunettes de soleil Val d'Arly.

Enfin vient l'heure de la traite, les laitières se précipitent, et tandis que l'ouvrier et l'apprenti s'affairent à la machine à traire, Fabrice part préparer les parcs : la remorque de traite bouge demain.

Prétexte à raconter que ces traites mobiles ont été inventées à la demande de la zone Beaufort, pour être au plus près des troupeaux. Il se dit qu'une vache perd 1 litre de lait par kilomètre marché, ce serait dommage.

Une journée bien arrosée, où la convivialité a permis de se réchauffer, en pensant à tous les beaux paysages dont on n'a pu profiter aujourd'hui. On reviendra, on se l'est tous promis.