Photos

Samedi 16 juin 2018

CONVOI EXCEPTIONNEL VERS LES ALPAGES

Samedi 16 juin : l’heure de l’emmontagnée a sonné pour le Gaec du Tovet chez Gladye et Joël Braisaz

8h, tout le monde est à pied d’œuvre à Hauteluce : il y a Joël et Gladye avec leurs 3 enfants et notamment la petite Fantine 4 ans,  et ... toute la famille ! Ils sont venus nombreux, voir très nombreux car du côté de Joël, ils sont 8 frères et sœurs et une vingtaine de neveux et nièces. Ces derniers viennent tous les étés, à tour de rôle, passer quelques jours à l’alpage.

Villageois, savoyards, vacanciers de Bretagne ou de l’ile de Man au Royaume-Uni les ont rejoints pour accompagner les 39 laitières tarines et abondances jusqu’à leur lieu de villégiature à Plan Mermin à 1850 m d’altitude. A l'arrivée,  Gladye s’est empressée d'allumer le poêle pour réchauffer les lieux et pouvoir chauffer l’eau des pâtes et ... de la vaisselle !

En ce jour de remue, chacun a sa mission :

Joël monte la salle de traite mobile. Cette année, il l'a aménagé pour augmenter le nombre de postes car en plus de ses 39 vaches, il va accueillir pour l'été 16 vaches qui appartiennent à Jean Michel Marin Lamellet (Crest Voland). Joël tient à  faire les choses correctement. Pour gérer un troupeau de 55 vaches, il faut être rigoureux : organiser les parcs et les déplacer régulièrement pour que les vaches pâturent à différents endroits. Ce sont des règles à respecter pour entretenir l'alpage et ne pas gaspiller l'herbage.

Ce samedi, Gladye mène le troupeau même si elle est persuadée que ses vaches pourraient rejoindre l’alpage les yeux fermés. En attendant, c'est elle  qui donne le rythme et qui freine les plus vaillantes… et la quarantaine de courageux emboîtent le pas derrière le troupeau.

Devant le troupeau, les garçons ouvrent la route et montent le matériel : tonne à eau, groupe électrogène, maisonnette pour veau…

Les sœurs de Joël quant à elles montent les véhicules  4x4 sur lequel est fixée la boule à lait d’une capacité de 600 litres que le laitier de la coopérative de Beaufort viendra chercher 2 fois par jour matin et soir.

Il y a également un véhicule utilitaire pour que  Joël puisse faire les navettes entre l'alpage et la vallée car tous les matins après la traite, Joël redescendra  faire les foins dans la vallée. Accompagné de Robin, alpagiste ? ou de Gladye qui travaillent ensemble l'hiver comme moniteurs de ski aux Saisies.

Comme c'est souvent la cas dans la filière Beaufort,  Joël a repris l’exploitation familiale mais la famille est toujours présente pour donner un coup de main.  L'une des sœurs, Huguette se rappelle avoir trait à la main une quarantaine de vaches. Elle sera d’ailleurs d’astreinte dès le lendemain car Joël et Gladye sont invités à un baptême...

Quand tout le monde arrive sur l'alpage, Joël fait visiter la belle cave où sa grand-mère et ses parents stockaient les Beaufort qu'ils fabriquaient  sur place.  Joël aurait bien aimé poursuivre les traditions de fabrication en alpage mais il faudrait y consacrer un gros investissement pour seulement quelques mois de l’année.

Pour terminer cette belle emmontagnée, Fred Cornu accompagnateur en montagne, fait une lecture de paysage aux enfants...qui après un bon repas retournent jouer à construire une route...La relève est assurée pour encore des générations... Fantine qui porte fièrement la  mascotte doudou de l’école aura de belles histoires à raconter en classe !

Un grand merci à Joël et Gladye et à toute la famille pour leur bonne humeur. Nous avons passé un très bon moment et leur souhaitons un bel été sur l'alpage.