Accueil Le Beaufort Au rythme des saisons L'été : Alpage et Fenaison

L'été : Alpage et Fenaison

Chaque année vers la mi-juin, les petits troupeaux de la vallée sont regroupés pour former des troupeaux plus importants qui vont valoriser l'alpage: on parle de « l’emmontagnée ». Les vaches quittent les vallées pour aller pâturer de 1500 à 2 500 mètres d’altitude, elles disposent ainsi d’une alimentation riche et variée pendant tout l’été. La montée dans les alpages est toujours un moment fort de l’année qui demande une vraie organisation: assurer la traite du matin en vallée, le transport du matériel et le déplacement des troupeaux vers l'alpage, pour pouvoir traire à nouveau l'après-midi et assurer la transformation directement au chalet ou acheminer le lait au point de collecte.

Alpage

Durant la période dite des « 100 jours » de juin à octobre, nos 17 000 vaches montagnardes pâturent les prairies naturelles qui offrent une flore riche  et variée, idéale pour leur alimentation. On peut observer jusqu’à 60 espèces végétales différentes par m² ! En pâturant, elles participent à l’entretien des domaines skiables de l’hiver. Elles contribuent à l’amélioration de l’écosystème et limitent les risques d’avalanche.

UNE FLORE EXCEPTIONNELLE

Très tôt entre 3h00 et 5h00, les bergers se préparent pour la traite qui leur prendra près de 2 heures pour un troupeau de 100 à 150 vaches. Les bergers font et défont les parcs pour la distribution des repas, conduisent le troupeau. Ils nettoient la machine à traire, entretiennent les accès à l’alpage, le matériel et la pelouse alpine (hersage, débroussaillage...). En général, ils déplacent la machine à traire tous les 3 jours. Et en milieu d’après-midi ils recommencent la traite. Après le déjeuner, ils méritent bien leur sieste quotidienne.
Cette organisation type de journée peut bien-sûr être perturbée par la météo (chutes de neige, gros orages), les pannes matériel...

UN CHALET D'ALPAGE

En vallée, les prairies libérées des troupeaux permettent de récolter le foin qui servira à nourrir les vaches à l’étable, durant le long de l’hiver. Les travaux de fenaison sont compliqués par la pente qui ne permet pas une mécanisation totale, par le climat qui rend le séchage naturel de l’herbe difficile (forte rosée le matin, orage tôt l’après-midi). Du matériel adapté (moto-faucheuse, auto-chargeuse et séchage en grange) est nécessaire et il n’est pas rare que la récolte du foin s’étale sur plus de 2 mois.