Brèves

Mercredi 3 octobre 2018

ENCORE UNE SAISON QUI S'ACHEVE

"On est content de monter au printemps mais on est content aussi de redescendre à l'automne" nous confie Stéphane Frison, comme le pensent d'ailleurs de nombreux alpagistes.

Le 3 octobre, après avoir passé 111 jours en montagne, Stéphane Frison et son fils Tom se préparent pour leur dernière traite de la saison en alpage. Nous sommes au Gaec de la Gittaz à 6h à 1700m d’altitude sous un ciel étoilé. Il fait 2°C.

Après la traite des 45 tarines, nous retrouvons Sandrine la femme de Stéphane qui, devant un bon feu, a préparé le petit déjeuner au chalet de la Gittaz (l’un des 3 chalets qu’occupe la famille pendant l’été sur cet alpage familial).

Puis petit à petit la famille et les amis arrivent pour aider à démontagner : les parents de Stéphane qui ne louperaient pour rien au monde ce moment particulier, Jade la nièce et Momo le voisin berger de brebis.

Vient ensuite le moment de partir. Tom qui a orné la meneuse du troupeau de son petit bouquet de fleurs, François le salarié du Gaec et Jade la cousine ouvrent la route. Sandrine et Martine une amie se placent au milieu pour ralentir les plus véloces et Momo ferme la marche pour pousser les plus paresseuses. Stéphane lui, suit avec le tracteur, la salle de traite et le groupe électrogène. Et oui, ce soir il faudra à nouveau traire ces dames !

Henri, le papa, a descendu en bétaillère les moins bonnes marcheuses tandis que son épouse Marie-Cécile assure l’intendance.

Parti à 9h30 de la Gittaz, le troupeau est arrivé juste avant midi au lieu-dit Les Fontanus. C'est à 1000 m d’altitude, à quelques kilomètres du village de Beaufort. Les vaches vont y rester plusieurs jours avant de remuer de nouveau et se rapprocher progressivement de l’exploitation. Elles passeront l’hiver bien au chaud à l’étable aux Curtillets. En attendant le printemps...